dimanche 20 mai 2018

Spinach-Lamb Meatballs / Boulettes d'agneau à l'épinard


Lately I was reading the stunning book 50 Great Curries of India by the chef Camellia Panjabi. Among the numerous mouthwatering recipes I was excited about a lovely recipe of lamb cutlets with a spinach sauce. I slightly modified this dish to use ground lamb and combine directly this leaf vegetable into deliciously soft meatballs cooked into a simple tomato and onion sauce. Given that ground lamb isn't always easy to find, I often use ground beef as well. For 4 servings.

Ingredients

- 14 oz canned peeled tomatoes
- 2 onions
- 2 garlic cloves, minced
- 1 tablespoon sugar
- 1 tablespoon curry powder
- 1 teaspoon of ginger, minced
- 1 teaspoon garam masala
- 1/2 teaspoon cinnamon
- 1/2 teaspoon chili powder
- 4 cardamom pods
- 6 sprigs of cilantro, chopped
- 1 teaspoon tomato paste
- 3 tablespoon vegetable oil
- Salt, ground peppercorn.

Meatballs

- 15 oz ground lamb or beef
- 7 oz spinach leaves
- 1 egg
- 3 tablespoons bread crumbs
- 1/2 teaspoon cumin
- 1 tablespoon vegetable oil
- Salt, ground peppercorn.

1 - Meatballs: Heat the oil on medium-low heat and cook the spinach leaves until they wither. Set aside to cool. Cop coarsely with a knife. Combine with the other ingrédients to make 16 meatballs about 4-5 cm (2") in diameter. Put in the fridge.

2 - Slice finely the onions. Chop finely the tomatoes. In a large saucepan heat 1 tablespoon of vegetable oil and brown the meatballs on each sides. Set aside and heat the rest of the oil and brown the onions, garlic and ginger. Lower the heat and allow to caramelize. Add the spices, sugat, tomato paste, salt and ground peppercorn. Add 1 cup of water and the chopped tomatoes with their juice and the cilantro. Let simmer for about 15 min then add the meatballs and continue to simmer for 20 min. Serve with basmati rice.
__________

Alors que je feuilletais l'excellent livre de la chef Camellia Panjabi, Les meilleurs currys indiens, une recette de curry de côtes d'agneau aux épinards a retenu mon attention. J'ai cependant modifié le plat de base en utilisant de l'agneau haché et en incorporant ce délicat légume-feuille directement dans la farce pour faire des boulettes délicieusement moelleuses accompagnées d'une sauce toute simple à base d'oignons et de tomates. Etant donné qu'il n'est pas toujours facile de trouver de l'agneau haché j'utilise souvent du boeuf haché également. Pour 4 personnes

Ingrédients

- 40 cl de tomates pelées au jus
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail, finement hachées
- 1 cuil à soupe de sucre
- 1 cuil à soupe de curry
- 1 cuil à café de gingembre, finement haché
- 1 cuil à café de garam masala
- 1/2 cuil à café de cannelle
- 1/2 cuil à café de poudre de piment
- 4 gousses de cardamome 
- 6 brins de coriandre, ciselés
- 1 cuil à café de concentré de tomate
- 3 cuil à soupe d'huile végétale
- Sel, poivre.

Boulettes

- 450 g d'agneau ou de boeuf haché
- 150 g de feuilles d'épinards
- 1 oeuf
- 3 cuil à soupe de chapelure
- 1/2 cuil à café de cumin
- 1 cuil à café d'huile végétale
- Sel, poivre.

1 - Boulettes: Faire chauffer l'huile à feu moyen-doux et y faire tomber les épinards 5 min. Laisser refroidir. Hacher grossièrement les épinards au couteau. Mélanger avec les autres ingrédients et former 16 boulettes d'environ 4-5 cm de diamètre. Réserver au frais. 

2 - Couper les oignons en lamelles. Concasser finement les tomates. Dans une sauteuse faire chauffer 1 cuil à soupe d'huile à feu moyen et faire colorer les boulettes sur toutes les faces. Réserver. Faire chauffer le reste de l'huile et faire revenir les oignons, l'ail et le gingembre. Laisser caraméliser le tout. Ajouter les épices, le sucre, le concentré de tomates, saler, poivrer. Bien mélanger pour que les parfums se diffusent. Arroser 20 cl d'eau environ puis ajouter les tomates concassées avec leur jus et la coriandre. Laisser mijoter 15 min puis ajouter les boulettes et continuer la cuisson 20 min. Servir avec du riz basmati.




Photo - Tenbosch Park, Brussels / Bruxelles

dimanche 29 avril 2018

Cupcakes Kinder Bueno®


With more than 1 million Kinder Bueno bars eaten each day in the world, this candy sold in about 20 countries is also the most popular in France. Obviously this is my favourite chocolate bar and I wanted to transform it into cupcakes. The delicate frosting which combines the subtle flavours of hazelnut and milk chocolate lies on simple vanilla cupcakes. A sweet and soothing combination. For 12 cupcakes.

Ingredients 

- 200 g flour (1 & 1/4 cup)
- 200 g sugar (1 cup)
- 100 g butter, soft
- 2 eggs
- 10 cl milk (1/2 cup)
- 1 teaspoon backing powder
- 1/2 teaspoon natural vanilla extract.

Frosting 

- 250 g mascarpone (1 cup)
- 20 cl double cream (1 cup)
- 2 tablespoons sugar
- 4 Kinder Bueno bars (90 g)
- 50 g milk chocolate

Topping

- 3 Kinder Bueno bars (65 g)
- 50 g dark chocolate
- 2 tablespoons hot water.

1 - Frosting: Break the 4 Kinder Bueno bars and put them in a saucepan with the double cream, milk chocolate and sugar. Allow to cook over medium heat until the bars are soaked and mushy. Put this cream through a sieve and squeeze with a spoon to extract all the filling from the Kinder Bueno bars. Set aside to cool completely in a fridge.

2 - Cream the butter and the sugar with a whisk. When the mixture whitens add the eggs, the milk and the vanilla extract. Mix the flour and the baking powder and add to the mixture. Line muffin/cupcake tins with paper cups. Pour the batter. Bake 15 minutes in preheated oven at 180°C (350°F). Remove from the oven and let the cupcakes cool in tin.

3 - Topping: Melt the chocolate with the hot water to get a runny and smooth sauce. Set aside. Frosting: Whip the cold Kinder Bueno cream and the mascarpone until you get a stiff and smooth frosting. Put it in a piping bag with a decorating nozzle and decorate the cupcakes. Drip some dark chocolate sauce over the frosting with a spoon or a homemade cooking paper piping bag. Add a square of Kinder Bueno Bar on each cupcake. Put in a fridge for about 20 min before serving.
____________ 

Avec plus de 1 million de Kinder Bueno consommés dans le monde chaque jour, cette confiserie vendue dans plus de 20 pays, est aussi la plus consommée en France. Evidemment c'est ma barre chocolatée préférée et je la décline aujourd'hui en format cupcakes. La glaçage avec son goût subtil associe les saveurs délicates de la noisette et du chocolat au lait, sur de simples cupcakes à la vanille. Un mélange tout en douceur. Pour 12 cupcakes. 

Ingrédients 

- 200 g de farine 
- 200 g de sucre
- 100 g de beurre 
- 2 oeufs 
- 10 cl de lait 
- 1 cuil à café de levure 
- 1/2 cuil à café d'extrait naturel de vanille. 

Glaçage 

- 250 g de mascarpone 
- 20 cl de crème liquide 30% de MG 
- 2 cuil à soupe de sucre 
- 4 barres de Kinder Bueno (90 g)
- 50 g de chocolat au lait.

Décoration

- 3 barres de Kinder Bueno (65 g)
- 50 g de chocolat noir
- 2 cuil à soupe d'eau chaude. 

1 - Glaçage: Casser grossièrement les 4 barres de Kinder Bueno et les mettre dans une casserole avec la crème, le chocolat au lait et le sucre. Laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que les barres de Kinder Bueno aient bien fondu. Passer au tamis en écrasant bien avec une cuillère pour extraire toute la crème. Mettre au frais.  

2 - Battre le beurre avec le sucre à l'aide d'un fouet. Quand le mélange blanchit ajouter les oeufs, le lait et l'extrait de vanille. Mélanger la farine et la levure et l'ajouter au mélange. Doubler les moules à muffins/cupcakes de caissettes en papier. Répartir la pâte par dessus. Faire cuire 15 min dans un four préchauffé à 180°c. Sortir du four et laisser les cupcakes refroidir dans les moules.

3 - Décoration: Faire fondre le chocolat noir avec l'eau jusqu'à obtenir une sauce lisse et fluide. Laisser reposer. Glaçage: Fouetter la crème au Kinder Bueno et le mascarpone jusqu'à obtenir un glaçage ferme et lisse. Mettre le glaçage dans une poche à douille et décorer les cupcakes. Avec une cuillère ou un cornet en papier cuisson faire des filets de sauce au chocolat noir le glaçage. Couper les 3 barres de Kinder Bueno et déposer un carré sur chaque cupcake. Mettre au frais environ 20 min pour que le glaçage fige légèrement avant de servir. 




Photo - Coulée verte René Dumont, Paris.

samedi 21 avril 2018

Coconut-Lime Crispy Chicken & Sriracha Mayonnaise / Poulet croustillant noix de coco-citron vert & Mayonnaise à la sriracha


Here is a little finger food that I love to serve as an appetizer for party. Generally the plate ends up empty pretty fast. I particularly love the subtle yet fragrant taste of coconut while the sour-hot flavour of Sriracha sauce turns heavenly into a mayonnaise. These skewers are pretty small, but they can be prepared into larger size for real dinner. For 16 skewers.

Ingredients

- 600 g chicken breast (20 oz)
- 2 garlic cloves, minced
- 1 lime
- 6 tablespoons sweet soy sauce.

Breading

- 100 g breadcrumbs (1 cup)
- 30 g shredded coconut (1/2 cup)
- 1 teaspoon paprika
- 1 teaspoon cumin
- 1/2 teaspoon oregano.

Mayonnaise

- 1 yolk
- 1 tablespoon Dijon mustard
- 10 cl vegetable oil (1/2 cup)
- 4 tablespoons Sriracha sauce
- Salt.

1 - Cut the chicken into medium-sized cubes. Zest and squeeze the lime. Combine the sweet soy sauce, the zests and juice of the lime and the garlic. Coat the chicken with this marinade and allow to rest in a fridge at least 2-3 hours, better overnight. Mayonnaise: Whisk the yolk and Dijon mustard and add the vegetable oil in a slow and stready stream until you get a smooth yet slightly firm mayonnaise. Add the Sriracha sauce and some salt. Put in the fridge.

2 - Combine the ingredients of the breading and pour it in a plate. Roll the chicken cubes in several batches in the breadcrumbs. Prick 4-5 pieces on each skewers (20 cm - 8"). Put the skewers on a cooking tray and put in a preheated oven at 180°C (350°F) for about 15-20 min. Serve hot with the Sriracha mayonnaise and some lime slices.
__________

Voici de petites bouchées que je prépare souvent pour l'apéritif. Généralement le plat finit vide en quelques secondes. J'aime particulièrement la saveur délicate mais intense de la noix de coco alors que le goût aigre-piquant de la sauce sriracha s'associe parfaitement à la rondeur d'une mayonnaise. Ces brochettes sont plutôt petites, mais elles peuvent être préparées en grande taille pour un dîner plus classique. Pour 16 brochettes.

Ingrédients

- 600 g de blanc de poulet
- 2 gousses d'ail, émincées
- 1 citron vert
- 6 cuil à soupe de sauce soja sucrée.

Chapelure

- 100 g de chapelure
- 30 g de noix de coco râpée
- 1 cuil à café de paprika
- 1 cuil à café de cumin
- 1/2 cuil à café d'origan.

Mayonnaise

- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuil à soupe de moutarde de Dijon
- 10 cl d'huile végétale
- 4 cuil à soupe de sauce sriracha
- Sel.

1 - Couper le poulet en cubes moyens. Zester et presser le citron vert. Mélanger la sauce soja sucrée, le jus et les zestes de citron vert et l'ail. Enrober le poulet avec cette marinade et laisser reposer au frais au moins 2-3 heures, idéalement une nuit. Mayonnaise: Fouetter le jaune d'oeuf avec la moutarde en versant l'huile en filet jusqu'à obtenir une mayonnaise lisse et légèrement ferme. Ajouter la sauce sriracha et saler légèrement. Mettre au frais.

2 - Mélanger les ingrédients pour la chapelure et la déposer dans une assiette creuse. Bien égoutter les morceaux de poulet puis les rouler en plusieurs portions dans la chapelure. Piquer 4-5 morceaux sur des petites brochettes (environ 20 cm) et les déposer sur une plaque de cuisson. Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 15-20 min. Servir bien chaud avec la mayonnaise et quelques quartiers de citron vert. 




Photo - Pulau Perhentian Kecil, Malaysia / Malaisie.

dimanche 1 avril 2018

Singapore Botanic Gardens / Jardin botanique de Singapour

After Malaysia, let's go a bit more in the south, in the prosperous city-state of Singapore. This 700 sqkm island, separated from Malay Peninsula by the narrow Strait of Johor has many sights to be seen. And as a garden enthusiast, needless to say that there is a place in Singapore I simply could not miss. Created 158 years ago, it is the only tropical garden in the world listed a UNESCO heritage site, since 2015. Founded in 1859, it was used at the beginning to study the growth of rubber tree in South-East Asia. This species - native to Amazonia - thrives so well in the region, that Malaysia from the 1920's produced half of the natural rubber worldwide! Since then the garden lost its agricultural aspect and became an ornamental park, extremely popular toward both Singaporeans and tourists. The botanic gardens display about 10 000 plant species from around the world, some indivuals growing in such proportions that could make any European gardener a bit envious. This is the case of orchids, whose many of them seem impossible to grow outside of tropics. The garden has the largest orchids collection in the world - about 1000 species and 2000 horticultural hybrids - that radiates into an infinity of colors and shapes. / Après la Malaisie nous descendons à peine plus au sud, dans la prospère cité-état de Singapour. Cette île de quelques 700 km², séparée de la Péninsule malaise par le mince détroit de Johor, possède bien des sites à découvrir. Et en tant qu'amoureux des jardins, inutile de dire qu'il y avait un lieu que je ne pouvais pas rater! Vieux de 158 ans c'est le seul jardin tropical au monde à être classé comme site du patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, depuis 2015. Fondé en 1859, il était utilisé à l'origine pour étudier la croissance de l'hévéa en Asie du Sud-Est. Cet arbre - originaire d'Amazonie - connu pour produire du latex naturel s'est tellement plu dans la région que dès les années 1920, la Malaisie produisait la moitié du latex dans le monde! Entre temps le jardin a perdu son aspect agricole et est devenu un sublime parc de loisirs, extrêmement populaire auprès des Singapouriens comme des touristes. Le jardin botanique présente quelques 10 000 espèces de plantes des quatre coins du monde, dont beaucoup atteignent des proportions impressionnantes, qui feraient rêver n'importe quel jardinier européen. C'est notamment le cas des orchidées dont beaucoup nous semblent impossibles à cultiver en dehors des tropiques. Le jardin possède la plus grande collection d'orchidées au monde - quelques 1000 espèces sauvages et plus de 2000 hybrides - qui explosent en une infinité de couleurs et de formes.













Among my favourite orchids, I particularly like the subtles tones and the unlikely shape of the Venus slippers - above - native to tropical Asia and New-Guinea. The Singapore national flower is also a member of the prestigious Orchidaceae family. The Vanda "Miss Joachim" is the first attested man-made orchid hybrid, created in 1893 by the Armenian-born botanist Ashkhen Hovakimian (Agnes Joaquim). The National Orchid Garden is the part of the garden that is not free, despite a ridiculously low price: 5S$, about 3€. / Parmi mes orchidées préférées, j'adore les couleurs subtiles et les formes étranges des sabots de Vénus - ci-dessus - originaire d'Asie tropicale et de Nouvelle-Guinée. La fleur nationale de Singapour est d'ailleurs un membre de la prestigieuse famille des Orchidacées. La Vanda "Miss Joachim" est le premier hybride horticole d'orchidées, créé en 1893 par une botaniste d'origine arménienne, Ashkhen Hovakimian (Agnes Joaquim). Le National Orchid Garden est la seule partie payante du parc, malgré un prix dérisoire: seulement 5S$, soit environ 3€. Le reste du jardin est entièrement gratuit. 













If the National Orchid Garden is astonishing by its diversity, the rest of the garden offers many surprises. The park is split into several sections studded by lakes and waterfalls with showy flowerbeds and palm trees several dozens meters tall. The garden has a splendid ginger collection. This plant family comprises about 1600 species among which turmeric, galangal and cardamom. The heliconias with their bracts ranging from clear pink to scarlet red, are close parents to banana trees and gingers. / Si le National Orchid Garden est éblouissant par la diversité, le Jardin botanique de Singapour offre bien d'autres surprises. Le parc se divise en nombreuses sections entrecoupées de lacs et de cascades entre parterres de fleurs multicolores et palmiers de plusieurs dizaines de mètres de haut. Le jardin possède une magnifique collection de gingembres. Cette famille comprend quelques 1600 espèces parmi lesquelles le curcuma, le galanga et la cardamome. Les héliconias avec leurs bractées allant du rose pâle au rouge écarlate, sont des proches parents des bananiers et des gingembres.























Under this tropical climate, any pond can turn into a suitable environment for the lotus and the waterlilies such as Victoria amazonica, with its round leaves that can reach up to 3 m wide. The Evolution Garden has a rich collection of ferns and cycads, that grew on Earth way before the dinosaurs and the first flowering plants, several hundreds millions years ago. / Sous ce climat tropical, le moindre bassin offre un environnement propice pour les lotus et les nénuphars comme le victoria d'Amazonie, dont les feuilles rondes peuvent atteindre 3 m de diamètre. Le jardin de l'évolution présente une superbe collection de fougères et de cycas, qui peuplaient la Terre bien avant l'apparition des dinosaures ou des premières plantes à fleurs il y a plusieurs centaines de millions d'années.












The trail takes me finally into the middle of the jungle. Covered up to 90% by buildings, the city-state had to protect the rare parcels of intact rainforest of the island. There are several natural reserves in Singapore and the botanic gardens offer an overview of the former aspect of the forests in this region. We still can observe many animals such as this red junglefowl, the ancestor of our domestic rooster, with its glossy brick red and dark green plumage. While I'm surrounded by lianas and bird songs, my walk will end in the heart of the Singapore Botanic Gardens, certainly one of the most beautiful tropical gardens in the world. / Le sentier m'amène cette fois au beau milieu de la jungle. Bâtie à 90%, la cité-état a très vite dû protéger les rares écrins de forêt tropicale encore intacts sur l'île. Il existe plusieurs réserves naturelles à Singapour et le jardin botanique offre un aperçu de ce à quoi ressemblaient les forêts de la région. On retrouve malgré tout de nombreuses espèces animales comme le coq doré, ancêtre de notre coq domestique, au chatoyant plumage rouge orangé et vert sombre. C'est au milieu des lianes et des chants d'oiseaux que se termine ma promenade au coeur du Jardin botanique de Singapour, sans aucun doute l'un des plus beaux jardins tropicaux du monde.